Screening for Toxoplasmosis in Pregnant Women

Edit original node
Author(s)
Source: T. Ancelle Laboratory of Parasitology, Hôpital Cochin, Université René Descartes, Paris (pedagogical adaptation: Thierry Ancelle - IDEA 1999, 2004 revision)
Date published
Sep, 2000
Last updated
23 Jan 2020

Summary

Objectifs:

A la fin de cet exercice, le stagiaire sera capable de:

  1. Appliquer les concepts de sensibilité, spécificité, valeurs prédictives positive et négative et calculer chacun de ces indicateurs.
  2. Décrire la relation entre prévalence et valeurs prédictives.
  3. Décrire la relation entre sensibilité et spécificité.
  4. Discuter les principes d'un bon programme de dépistage.  

Depuis 1978, les autorités sanitaires françaises ont instauré un programme de prévention de la toxoplasmose congénitale responsable de malformations fœtales graves. Ce programme est défini par une série de textes réglementaires qui imposent un dépistage systématique de la toxoplasmose lors de l'examen prénuptial ou prénatal, une surveillance sérologique des femmes enceintes non immunisées, depuis la déclaration de la grossesse jusqu'à l'accouchement et la recommandation d'informer toutes les femmes enceintes non immunes sur les moyens de prévention. Le dépistage sérologique repose obligatoirement sur la détection de deux types d'anticorps: les IgG et les IgM. Les IgG, lorsqu'elles sont stables, témoignent d'une infection ancienne et persistent définitivement. Les IgM sont le témoin d'une infection récente. décret du 17 mars 1978 arrêté du 19 avril 1985 décret du 14 février 1992 circulaire du 27 septembre 1983.

In English:

Objectives:

At the end of this year, the trainee will be able to:

  1. Apply the concepts of sensitivity, specificity, positive and negative predictive valuesand calculate each of these indicators.
  2. Describe the relationship between prevalence and predictive values.
  3. Describe the relationship between sensitivity and specificity.
  4. Discuss the principles of a good screening program.

Since 1978, French health authorities have initiated a program of prevention ofcongenital toxoplasmosis responsible for serious fetal malformations. This program isdefined by a series of regulations that require routine screening for toxoplasmosisduring the prenatal or premarital examination, serological surveillance of pregnant women not immunized since the declaration of pregnancy until delivery andrecommendation to inform all pregnant women not immune to the means ofprevention. Serological screening is mandatory on the detection of two types of antibodies: IgG and IgM. IgG, when stable, indicate a past infection and persistpermanently. IgM is the indicator of recent infection.